Sartorisen:

Une Passion de la Couture

Le fabuleux destin du couturier de génie, l’icône et la référence dont le style a profondément marqué l'univers de la mode de la diaspora sénégalaise. SARTORISEN ou Ibrahima Sène à l’état civil est ce prince de la mode qui s’est composé un univers merveilleux de sensualité et de grâce, flirtant aussi bien avec l’élégance austère qu’avec la séduction dévergondée ou l’excentricité chic.


Styliste insatiable, grand amoureux des belles tenues, Ibrahima ne regrette pas d’avoir privilégié sa passion indestructible saupoudrée de détermination et rehaussée d’une bonne dose de virtuosité dans l’univers éclectique de la mode et de la création stylistique.

  • Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit.
  • Aliquam tincidunt mauris eu risus.
  • Vestibulum auctor dapibus neque.

Derrière le sourire affable de Sartorisen qui, fort et fier de ses 32 ans d’expériences, se cache un véritable battant et un homme d’affaire généreux. Autant dire que c’est une véritable pasionaria de mode, toujours en mouvement pour qui, créer est un élixir et un besoin vital. Ayant acquis la liberté de disposer son propre label sur fond propre depuis 20 ans, Ibrahima se consacre à sa passion : dessiner, tracer, créer et enseigner par le partage. Le classicisme et le stylé épuré des robes et des vêtements qu’il réalise épousent le corps et le remodèlent. C’est un art figuratif diront les connaisseurs parce que justement faisant penser à un ailleurs…la marque Diaspora qui est devenue label africain. Son besoin de générosité coïncide avec son rêve de créer la première cité du textile en Afrique. Un projet qui est en phase de devenir une réalité. C’est à Sébikotane, sur une surface de 40 Ha que sera érigée bientôt la CITE DU TEXTILE avec 200 unités de confection et de production qui générera prés de 10 000 emplois permanents et plus de 5000 emplois temporaires. Mieux Ibrahima Sène surfe sur la vague d’excellence dans la couture qu’il veut partager par la formation accélérée, l’insertion et l’accompagnement des jeunes.

« Nos prestations seront toujours à la hauteur de vos attentes » confesse-t-il à un client au moment de notre entretien. Avant d’ajouter qu’en «matière de couture et sans jeu de mots, qu’il n’y a point de mystère. Seul la vision, la créativité, la formation, le développent des connaissances et le leadership font la différence. Lorsqu’on a des tares, il faut avoir le courage de la reconnaitre et l’humilité de se former et d’apprendre. Nous devons développer la solidarité, nous donner la main pour bâtir ensemble un Sénégal commun, j’ai bien dit commun pour les générations futures».

De la passion SARTORISSEN en a à revendre …. La ligne de vêtement Diaspora, le boubou traditionnel, la veste, les costumes sur mesure, les caleçons, les pantalons, les tenues de travail, et s’il vous plaît la lingerie : tout est normalisé… On l’aura compris, le développement de la couture, du Sénégal prime sur tout le reste, et demeure une priorité.

Les investissements sont ainsi des dépenses qui permettent de maintenir ou d’accroître le potentiel de production

Une equipe

Machine de derniére generation pour Coupe de tissu